Mise en avant

Le petit théâtre mobile amuse la clientèle

Deux panneaux forment le décor, un banc jaune, des cartons portent des titres, éparpillés sur le sol, l’un d’eux est marqué Conteur des rues et un autre MERCI, avec une boîte servant de chapeau dessus, une grosse armoire à roue derrière pour tenir et transporter tout ça, et voilà le petit théâtre mobile.

conteurdesrues

Continuer la lecture de « Le petit théâtre mobile amuse la clientèle »

La pause-itive

Deux mois d’arrêt de toute publication sur mon blog, aucune info, rien ; et tout ça pour ça :

C’est avec le Villes#1 du Collectif X , session Beaubrun-Tarentaise-Chavanelle ; ils m’avaient invité. La fromagère dont il est question dans la video (pub gratuite) est du Gaec du Rachet à Saint-Chamond. Et puis aussi j’ai réalisé un rendu théâtre d’une balade urbaine. J’ai mis tous les textes ici.

Et puis j’ai réalisé un spectacle de contes que j’ai présenté au Remue-Méninges. Et puis j’ai été quelque peu ridicule avec mes vidéos youtubes, ce qui m’a forcé à réfléchir (ce qui ne veut rien dire). Et puis j’ai continué le Saintézine, gros travail toujours. Et je reparticipe à l’atelier d’écriture en ligne de François Bon, ce qui m’aide bien à me situer dans la pratique.

Dans les périodes de fortes tensions, à forts enjeux, j’ai beaucoup de mal à rendre compte de ce que je fais. Et ça me met dans une situation paradoxale parce que beaucoup des personnes me disent bien aimer mon blog, et trouvent qu’il accompagne bien ma démarche artistique ; ils trouvent que c’est une grande force que de tenir un blog sur son activité. Mais voilà, je m’arrête aux moments les plus intenses, ce qui ne va pas.

Mais je vais réagir, pour que cela ne se reproduise plus !

D’abord, en ne faisant rien, bien entendu : je crois que, dans les périodes de tension, les quelques moments de prise de distance, de repos quoi, sont importants, et si je les utilise à faire de l’introspection publique tout deviendra du n’importe quoi.

Cependant, j’ai de moins en moins d’excuses.

Des tensions ?… avec qui ? à quel sujet ?… j’ai la chance d’avoir autour de moi beaucoup de personnes, de groupes, qui trouvent de l’intérêt à ce que je fais et qui me font participer, y compris dans un cadre professionnel.

De l’intensité ?… oui, certes. Mais je pourrais intégrer ce blog au travail lui même ; si j’avais proposé au Collectif X de faire un compte-rendu journalier (par exemple), ils auraient trouvé ça génial, selon toute probabilité.

IMG_20160610_223251x500

J’ai déjà vécu une expérience de ce type avec le blog de Carton Plein, auquel j’ai participé, il y a deux ans, pendant plusieurs mois, expérience très enrichissante. Pourtant, il y avait de l’intensité, et même, quelques fois, des tensions. Mais Carton Plein c’était de l’habituel dans l’inhabituel, du courant dans le différent.

Encore plus fort aux premiers temps de ce blog c’est une expérience intense et pas toujours facile qui s’est produite puisque c’est avec les amis de My Mobile que tout à commencé : c’est eux qui, ne comprenant rien à ce que je faisais, m’ont dit que ça serait bien que je tienne un blog. Mais, My Mobile, ça a duré un an, et même plus, aussi j’avais le temps de faire le point.

Donc, j’arrive à dire ce que je fais et pense sur un blog public, y compris quand c’est même pas le mien. Donc y’a qu’à.

Mais je continuerai à donner la priorité aux activités artistiques sur la rédaction du blog : faire le rigolo d’abord, discourir ensuite.

Je reviens dès que j’ai fini.

 

Continuer à être une chimère après la danse

Travaux du Saintézine

J’ai installé un micro bureau de presse fantaisiste, ouvert juste après le spectacle sur les chimères du collectif à deux, à l’amicale Tardy. J’ai déjà parlé de travaux pour le Saintézine autour de ce spectacle dans Les chimères au filage et aux costumes.

Continuer la lecture de « Continuer à être une chimère après la danse »

Le Saintézine parmi un million de livres à la librairie Forum

Vous êtes en centre ville et vous avez envie d’un moment de calme ?… Et voilà pour vous le Saintézine disponible dans la fameuse librairie Forum, au premier étage dans le coin repos/lecture !

saintezineforum

Quoi de mieux que de lire des informations exclusives sur notre belle ville de Saint-Étienne dans un fauteuil confortable, entouré d’une expo, de tant de personnes sympathiques, et la joie de pouvoir emporter le Saintézine pour un prix libre ? (voyez la petite boîte rose)

Merci à la grande et belle librairie Forum !

Et pour mettre un comble à votre bonheur, contemplez aussi la belle carte de tous les dépôts du Saintézine.

 

Pour le vendredi 1er avril.

Le Saintézine parmi l’élite des publications à la librairie Lune et l’Autre

Mais oui maintenant vous pourrez trouver le merveilleux journal Saintézine à la libraire Lune et l’Autre dans cette merveilleuse ville qu’est Saint-Étienne !

100_3848

Continuer la lecture de « Le Saintézine parmi l’élite des publications à la librairie Lune et l’Autre »

Le Saintézine enfin à la médiathèque de La Ricamarie

La question des dépôts du journal Saintézine ( ouah ) s’est remise à avancer grâce à l’enthousiasme de notre petite équipe. Et il arrive à la médiathèque Jules Verne à La Ricamarie !

(pour ceux qui ne sont pas natifs du charbon, La Ricamarie est un micro-bled autrefois connu pour ses luttes ouvrières et ses mines, en périphérie de Saint-Étienne)

100_3814

Continuer la lecture de « Le Saintézine enfin à la médiathèque de La Ricamarie »

Un nouveau dépôt du Saintézine : le Centre Musical Massenet

Et oui, on en parlait, on en rêvait : ON L’A FAIT !

100_3810

Le journal merveilleux sur l’actualité merveilleuse stéphanoise est disponible au Centre Musical Massenet !

 

Pour l’obtenir c’est simple : 1) présentez-vous au centre musical massenet 2) est-ce fermé ? 3) oui -> revenez plus tard 4) est-ce ouvert ? oui 5) entrez 6) montez à l’étage 7) est-ce fermé ? 8) oui -> montez un étage de plus 9) y-a-t-il quelqu’un ? 10) non -> revenez plus tard 11) oui -> demandez un gâteau 12) est-ce que le bureau administratif du premier étage est ouvert ? 13) VOUS AVEZ GAGNÉ !

Et sinon, un bonheur n’arrive jamais seul : nous avons LANCÉ la CARTE de TOUS les DÉPÔTS du saintézine !

Voir en plein écran

 

Affichage A1 à 2 dépots

Au Saintézine on est en retard sur tout, après deux numéros…

On distribue notre petit journal grâce à des dépôts dans la ville, OK. On en est à trois. (la carte des dépots arrive). Quand on a commencé, on ne se rendait pas compte que chaque dépôt était un cas particulier, que chaque dépôt est un petit monde en soi.

Sur certains, (sur 2 ), on a décidé, en accord avec le Responsable du lieu, d’afficher la première page en A1. Ça fait un effet assez sympa, je trouve. Je ne sais pas s’il y a des gens qui lisent, mais ça fait assez sympa je trouve.

Comme notre journal n’a que deux pages, afficher toute la première page, c’est déjà livrer la moitié du contenu au public. Mais la deuxième page est également épatante, vous devriez être contents de la lire.

Il m’a fallu quelques semaines pour faire l’impression A1 de deux affiches. Je ne suis pas un rapide, non plus.

Mais quel résultat ! Dorénavant, au Remue Méninges et à l’Entre Pots, vous pourrez lire la première page du numéro 2 gratuitement (oui, gratuitement, pas même à prix libre) confortablement installé dans un fauteuil comme si c’était une télévision. Ah si quand même peut être faudra-t-il que vous preniez une consomation… mais ces deux cafés sont si sympathiques, c’est un plaisir !

Vite allez-y voir.