Conférence au square

Je progresse sur la question des conférences théatralisées, dont j’ai déjà parlé ici et , avec toujours des extraits du livre Histoire d’une montagne d’Elisée Reclus.

Cette fois ci c’était au square Girodet, Saint-Étienne, dans le cadre d’animations d’été organisées par la librairie Le Bruit des Vagues.

Photo de Gilles Charles.

Photo de Gilles Charles.

Niveau durée, ça commence à être honnête : 1 heure, sans entracte, ça chôme pas.

Niveau conserver l’attention des spectateurs, il me semble que c’est pas mal aussi : après le spectacle, divers spectateurs m’ont parlé de divers moments, preuve qu’ils avaient suivi, et il m’a semblé que tout le monde restait attentif. Mais des progrès restent à faire dans ce domaine, car il est tout aussi clair que j’ai quelques fois décroché.

Niveau intérêt général, je crois qu’il n’y a pas photo : tout le monde découvre une oeuvre à la fois simple et intéressante, une association science / émotion qui est un peu perdue aujourd’hui mais que Élisée Reclus développait magistralement, une oeuvre bien écrite, voir très bien écrite, même si Élisée Reclus n’est quand même pas Victor Hugo. On va dire oeuvre très bien écrite, pour un scientifique géographe, pour le niveau que l’on rencontre habituellement chez les conférenciers, et pour des oreilles lettrées de stéphanois du XXIème siècle, tout ça n’étant pas si mal.

Niveau présence dans l’espace public, c’est bien aussi : le square Girodet est à la fois un endroit relativement calme, tout en restant passant. Une personne venue mettre ses bouteilles en verre à la poubelle de verre à proximité nous a perturbé pendant plusieurs minutes par le bruit du verre qui se casse en tombant dans la poubelle, mais que dire ?… Et pas mal de gens qui passaient se sont arrêtés pour écouter.

Niveau théâtre, de lourds progrès restent à faire ; lorsqu’ils seront faits, le spectacle pourra durer facilement deux heures. Je dois faire plus de nuances, je dois apprendre à dessiner, même à peindre (je suis un conférencier qui peint), des portions entières du spectacle n’ont aucune mise en scène, je gueule trop tout le temps (moi contre la poubelle des verres ?… c’est moi qui gagne). je dois travailler sur le fait de raconter une histoire, etc, etc, etc.

Donc cette affaire me semble bien avancer.

 

Pour le vendredi 21 aout, et pour les prochaines animations au square Girodet voir ici.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.