La cueillette aux épinards sauvages à Montreynaud

Il est rare que mes informations fantaisistes soient vraies, mais cela arrive :

La réalité est déjà merveilleuse.

… j’ai mis Moreno au lieu de Montreynaud, car les djeuns taguent MORENO et que je gagne 5 caractères sur twitter c’est pas négligeable, puisqu’on est limité à 140.

L’information que j’avais faite juste avant, même quartier de Saint-Étienne, n’était pas si fausse que ça :

Celle encore avant était complètement fausse, là c’est bien évident

Mais revenons à nos épinards.

Je me promenais dans Montreynaud, quartier de Saint-Étienne, une zone d’immeubles style quartier nouveau années 60 en rénovation ; du nouveau en rénovation.

Entre les allées piétonnes faites de petites dalles flambant neuves, il pousse des herbes folles en abondance sur une terre seulement labourée par les engins de chantier. Ici il n’y a que les saisons comme jardinier.

IMG_20160821_171251

Le lieu de pousse et de collecte des épinards sauvages.

Au milieu de ces herbes, je vois deux personnes qui récoltent quelque chose. Toujours très curieux des plantes et des humains, je m’enhardis et je leur demande ce qu’ils font. Des épinards, donc. Et je leur demande si je peux les prendre en photo parce que je suis journaliste fantaisiste ; ils me disent ok, du moment qu’on ne voit pas leur visage.

On sympathise. Ils me montrent. Ils me donnent la recette : récolte tous les 4 jours, cuisiner avec du poisson, des tomates rondes et herbes diverses. C’est du régulier.

IMG_20160821_172243

On est tellement copains qu’ils me demandent un peu d’argent pour leur repas : à Montreynaud la pauvreté pèse, et je dois avoir l’air riche. De l’ordre de 15€ me précisent-ils, je les regarde effaré. Je sais bien que je fais des photos d’une petite histoire qu’ils me donnent, et je pourrais leur donner quelque chose en retour, je suis d’accord sur le principe, même si je n’aime pas trop l’idée. Je leur propose 2€, ils refusent, on se quitte en bons termes. Quand même, ils prennent mes 2€.

Ils me confient que leur plat est délicieux et que tout est dans la tomate. Je garde le secret.

 

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *