La première du Cri de la Gazette !

Dans le cadre du travail sur le B.E.A.U. avec Carton Plein pour la biennale du design de Saint-Étienne, on met en place un journal crié par un chœur sur la voie publique. C’est moi qui monte ça, à partir d’expériences dont auxquelles j’ai participé avec le collectif x.

Et bien voilà c’est parti, pour la première séance (de rodage), avec les meeeeeerveilleuses hôtesses de Carton Plein ! Ça représente quand même un gros boulot, pour écrire les textes, pour la mise en place, etc, mais ça marche ! Nous avons fait notre petit effet entre les rues Jules Ledin et Grand Gonnet (bagnoles qui klaxonnent, gens qui s’arrêtent, applaudissement…), et, à priori, ce n’est pas fini.

Question textes, que les choristes lisent, j’avais opté pour des panneaux, plutôt que des feuilles photocopiés que chacun tient à la main. Il me semble que c’est plus facile pour gérer les modifs de dernière minute, que ça marque mieux la présence du chœur dans la rue (dans la rue il faut pas hésiter à faire et marquer sa place), et que ça ouvre une multitude de possibilités scéniques que je verrai plus tard. Pour l’instant j’ai appelé ça le prompteur. Et manifestement ça marche très bien aussi.

Voici ces textes (cliquez pour agrandir) :

Ils sont quelque peu abimés par les transports, maintenant, mais on a trois semaines de folies pour améliorer le système.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *