Le Cri de la Gazette à petite vitesse

Dans son édition du vendredi 3 avril, Le Cri de la Gazette connait une certaine désaffection de participants… faisant suite à son édition du mardi, où il n’y avait eu personne.

Boaouf, c’est les meilleurs qui restent ! En format restreint, la formule reste pas mal il me semble, et se rapproche plus du crieur public, ce qui est pas mal, aussi.

Notre aventure tire à sa fin, aussi je me creuserai la tête pas beaucoup plus ; j’aurais évidemment préféré un succès mondial, mais voilà. Y’a un petit creux sur ce sujet juste ce jour.