Le Cri de la Gazette à petite vitesse

Dans son édition du vendredi 3 avril, Le Cri de la Gazette connait une certaine désaffection de participants… faisant suite à son édition du mardi, où il n’y avait eu personne.

Boaouf, c’est les meilleurs qui restent ! En format restreint, la formule reste pas mal il me semble, et se rapproche plus du crieur public, ce qui est pas mal, aussi.

Notre aventure tire à sa fin, aussi je me creuserai la tête pas beaucoup plus ; j’aurais évidemment préféré un succès mondial, mais voilà. Y’a un petit creux sur ce sujet juste ce jour.

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.