Le Cri de la Gazette en mode plus urgent que plus urgent

On sait déjà comment se passe le Cri quand tout est urgent chez Carton Plein, le groupe avec qui je le fais : personne de Carton Plein ne vient au cri, chacun étant débordé, et je dois alors espérer la venue de personnes extérieures.

Mais que se passe-t-il quand tout est urgent plus que terriblement urgent trop tard ?…

Et bien ! Il ne vient alors que des personnes de Carton Plein !

Ce résultat tout à fait étonnant a été constaté samedi 22 mars, à 12h05 précises.

Nous sommes allés au marché Jacquard (qui, à cette heure là, est déjà en train de fermer), et avons visité un café. On a tout de même trouvé le temps de présenter le Cri de la Gazette 2 fois. Mais on n’a pas fait de répèt, on y est allé directement sans échauffement.

DSC01505J’avais aussi fait quelques concessions au niveau du prompteur ; il n’y en avait pas, ou c’était moi, et les cartons de texte étaient prépositionnés autour du choeur.

Une belle expérience, à refaire ?…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *