L’expo à reculons

Le patron l’entrepreneur de l’Excuze Bar m’a proposé de faire une expo de mes informations fantaisistes dans son bar. En effet cela fait plusieurs années qu’il doit rénover son bar la semaine prochaine, mais, cette fois-ci c’est vrai, c’est décidé, c’est effectif, aussi je peux profiter de ses murs comme je veux puisque tout va être reconstruit la semaine prochaine.

clementx350

L’entrepreneur de l’Excuze Bar.

Mon problème avec les expos, c’est le vernissage. J’ai en horreur l’idée de réunir mes amis pour qu’ils admirent mes œuvres. D’ailleurs, si je fais un journal mural avec des photocopies et du scotch et des inexplications, c’est en grande partie pour éviter toute notion de contemplation d’amis. Qu’on voie mon image, qu’on passe, c’est fini. C’est comme une bande dessinée : on passe vite à l’image suivante, pour savoir, pour vivre.

Ma stratégie est de profiter des grandes lenteurs. Je ne le fais pas exprès, mais j’en profite. J’ai commencé par afficher deux tableaux photocopies coloriées, il y a deux mois environ, tâtant le terrain, et aujourd’hui j’en ai mis deux autres.

100_4028x600

Ça vient de cette information :

Ça vient d’une promenade exploratoire pour ce qui deviendra le B.E.A.U. pour la biennale du design 2015. Ça n’a évidemment rien à voir avec les origamis.

Ce qui me protège du vernissage, c’est que les précédentes images que j’ai mises, il y a environ 2 mois, ont commencé à être détruites 🙂 Ça recule d’autant 🙂

Donc, tout va bien à l’Excuze Bar.

Pour le jeudi 7 avril.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *