L’expo actualités de #SaintEtienne

Ma première expo !… je veux dire avec un vrai concepteur d’expo (un scénographe on dit je crois), un vrai lieu d’expo !…

C’est à l’Excuze bar. On a construit l’expo à partir des actualités fantaisistes que je publie sur twitter. Et c’est là qu’intervient mon concepteur d’expo : il a tout passé sous le modèle des télés d’informations continues, style BFM TV, et ça donne un effet bien sympa.

… info qui vient de là. Disponible pour 14€ à l’Excuze Bar, rue de la Résistance, affaire à saisir !

Depuis belle lurette, je tournicote autour des expos, c’est à dire que je préfère reculer.

Mais Stéphane, le Concepteur, des éditions La Louce, et Clément, le patron l’entrepreneur de l’Excuze bar m’ont dit banco, alors banco.

La Louce ils savent tout pour une expo : comment on fait pour accrocher à un mur ? comment on fait pour téléphoner à un imprimeur ? qu’est-ce que c’est un ppp ? comment on fait un café ?

Les éditions La Louce en pleine conception de concepts avec les concepteurs en plein travail.

Un déclencheur aussi a été une remarque désabusée d’une participante à un réseau social comme quoi, en étant connectés, les artistes ne font que donner de l’intérêt aux réseaux sociaux, sans récupérer le fruit de leur investissement, qui va uniquement à la plate-forme, par la publicité ; que même, s’ils veulent joindre leur propre public qu’ils se sont eux mêmes fait par ce biais, alors ils doivent payer ; et donc que la seule façon de s’en sortir était… de faire des expos.

Alors va pour les expos.

De toutes les informations que j’ai publiées sur twitter, on a extrait celles qui concernent #SaintEtienne et on en a pris une vingtaine, les meilleures, c’est à dire surtout celles dont il me restait l’original. (je jette tout au fur et à mesure).

Puis on a essayé différents bandeaux de télévisions trépignantes urgentes, et ce n’est pas plus compliqué.

Comme vous le voyez, à l’Excuze, la télévision est éteinte : on y préfère les expos imitant les télévisions allumées.

Ensuite on a sélectionné un imprimeur (finies les photocopies coloriées ! ) (provisoirement j’espère), puis il a fallu accrocher tout ça (ouf ouf la prise de tête), puis on a évité l’horreur du vernissage d’un commun accord, et maintenant on attend le client ! (14€ l’information exclusive, dépêchez-vous ! ) (surtout que, comme on n’a pas fait la moindre pub, vous serez vraiment roi).

Mais rien ne vous empêche aussi de boire un verre, puisque un bar, c’est fait pour ça.

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.