Meilleure perspective de pointillés autoroutiers

Une fois qu’on a l’idée d’associer des pointillés qu’on pourrait découper avec les lignes de circulation sur les autoroutes il faut trouver la bonne photo.

À l’époque des appareils photos argentiques, j’arrivais à bien déterminer le cadrage et le contenu d’une photo dès la prise de vue. Avec mon appareil photo moderne, je n’y arrive plus : quand j’appuie sur le déclencheur j’ai l’impression que j’ai un coussin sous le doigt, pas une détente. J’appuie, c’est mou, et je sais pas quand ça prend.

C’est particulièrement gênant pour les photos où le motif bouge beaucoup, par exemple les bagnoles sur une autoroute. Je me suis déjà retrouvé devant ce problème avec la photo du lièvre et de la tortue, par exemple.

Donc j’essaie, je prends plein de photos en espérant qu’une soit bonne. Je me suis sur un pont autoroutier en bordure de Saint-Étienne.

Quelque temps après, j’essaie de l’autre coté du pont.

Et finalement…

… c’est bien la meilleure photo, n’est-ce pas ?

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.