Villes#1 Saint-Étienne Moreno#17 et dernière !

Et voilà ! La parole est à la scène maintenant…

img_20161117_153239

Et ce n’est qu’une petite partie de l’équipe !

C’était notre dernière journée de répétition simple. Demain, il y aura le spectacle.

Et j’arrête là mes chroniques de notre aventure théâtrale : vous n’en connaîtrez plus les petits secrets. Place au spectacle.

Aujourd’hui on pouvait apercevoir des gens se mettre seuls dans les endroits les plus incongrus et chuchoter quelque chose d’un air concentré comme s’ils étaient seuls au monde – même en plein milieu de la salle. Puis s’engager dans une gymnastique improbable dans un sens connu d’eux seuls. Puis soudainement se rassembler sur un sujet très important comme si un signal mystérieux les avaient happés et prenant des poses artificielles.

img_20161117_132809

Il a été à nouveau question de faire jouer les kaplas. Mais le metteur en scène doute au dernier moment. Il semble les considérer comme trop fragiles dans leur jeu, manquant de volume, manquant de souplesse, manquant de fiabilité. Il est partagé. Il ne les sent pas. Pourtant, ils n’ont pas beaucoup de texte.

img_20161117_153808

Au cours des 3 jours de représentation, nous ne donnerons jamais le même spectacle. La base sera toujours la même, mais le contenu différera. C’est parce que nous avons trop d’idées, trop de rencontres, trop de parcours, pour que tout puisse tenir en une seule soirée. Aussi le tableau complet de Montreynaud que nous dessinerons tiendra sur 3 soirs… et on aurait sans doute pu en faire un quatrième. Mais qui pour savoir dessiner complètement Montreynaud et Saint-Étienne ?

img_20161117_175002

En tous les cas, vous pouvez venir les trois jours, puisque l’entrée est gratuite.

Cette session de 3 semaines de Villes# aura été d’une grande intensité dans le travail théâtral, tant par notre démarche de réception du public que par notre d’aller rencontrer tout le monde. Et nous avons découvert comment, par notre protocole controverse, faire participer les spectateurs à un débat public sous une forme théâtrale.

img_20161117_165055

Du moins… nous l’espérons, nous le croyons. Nous verrons demain. Place au spectacle, place à la vérité du public.

img_20161117_162948

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.