Rupture d'habitus

De Le Fantastique Dictionnaire
Aller à : navigation, rechercher

Pour l'instant cette page est surtout consacrée à l'atelier d'écriture Emojione 1F643.svg Avec Tout Mauvignier en une seule phrase, mais peut être que ça se diversifiera.

Peur sur les pavillons

Une zone pavillonnaire bien sympa, dans le coin de Méons.

Emojione 1F922.svg Avec les peurs

Les boueux qui passent à quatre heures du matin sont des faux. Ils installent des virus de compteur d'eau. Les virus sont téléguidés par des rodeurs envahisseurs. Ils déclenchent des cafards mécaniques qui provoquent des variations soudaines du débit et de la température de la douche. Les faux boueux chargent les poubelles de papillons-drones. Ils tuent toute vie dans les jardins. Ils provoquent un réchauffement des congélateurs par ondes wifi. Ils transforment les surgelés selon le principe du compost. Ils vrillent les cerveaux par l'odeur nauséabonde qui se dégage de ces composts. Rendus fous les habitants se bourrent de sacs plastiques et s'endorment comme des serpents pour digérer.

Pour la pièce "La Crèche" avec le Collectif X

Comme dans l'article Table de travail, voir explications dedans.

Ici, je passe en revue quelques personnages de cette pièce, en essayant d'appliquer l'atelier donné.

Moufida

Clémentine joue Moufida, notre mauvaise musulmane !

elle n'a pas fait les courses ou les a faites sans les faire et sans façons elle ne sait plus cela pourrait être à la suite d'une grande joie ou d'un malheur c'était un grand malheur, sa lenteur, qui est son trait de caractère depuis que les psychiatres la soignent, était devenue torture car son homme ou du moins le seul vrai celui qui est sorti de ses entrailles allait partir se faire tuer dans l'enfer noir de la religion emporté vers des extrémistes entrés en son intimité virtuelle

Grimault

Maudie joue madame Grimault, notre humaniste marraine de crèche propriétaire du premier groupe de communication français !

en sortie d'autoroute ou à la lumière des médias, à lui les p'tits papiers et à vous les plateaux télé, la raison pour deux, la banlieue qui craint et la civilisation, les petits enfants et les adultes, la directrice de crèche et l'avocat du beau monde, le voile et la femme, la religion et la culture, la réalité et l'idéal, construire... une crèche... la loi... l'intelligence... la laïcité... la foi... l'humanité...

Francisca

Estelle joue Francisca, notre directrice de crèche au Smic depuis 20 ans !

la structure sans trésorerie doit sortir 80 000 € qu'une salariée exige au lieu de démissionner simplement et demander aux partenaires de l'aide est non envisageable car ils sont là à titre charitable et cette charité n'est pas compatible avec des problèmes de droit du travail ; en étant raisonnable, en comprenant que cette attaque entraînerait la disparition de la crèche, tout se résoudra dans la conscience de l’intérêt général

Yasmina

Lucile joue Yasmina, notre musulmane à qui on donnerait le bon dieu sans confession !

Yasmina est le personnage principal de la pièce.

Mais je ne voyais pas dans son parcours une rupture, dans ce qui est directement décrit au cours de la pièce. C'est un personnage assez monolithique, assez buté, sans accident visible, de mon opinion.

Mais l'actrice qui tient le rôle n'est pas de cet avis. Elle pense, à ce que j'ai compris qu'on a discuté, que le point de rupture est le moment où elle ne reçoit pas de reconnaissance de sa cheffe (#Francisca, directrice de la crèche), tout au début de la pièce ; à ce moment, dans cette compréhension, au début, Yasmina souhaitait sincèrement s'arranger avec Francisca, c'est à dire se quitter bons amis en quelque sorte. Mais tout s'écroule devant le manque de reconnaissance et le mépris, ou ce qui est ressenti tel, de Francisca. Moi j'ai un peu de mal à imaginer cela, mais ce n'est pas impossible.

En tous les cas j'ai choisi un autre moment, qui n'est pas montré dans la pièce, qui serait celui où elle apprend que la crèche va déménager, rendant sa lutte contre une crèche irrespectueuse des "recommandations du prophète" sans objet et donc, elle perd ce qui lui donne une raison de lutter pour sa foi.

Donc, deux moments de rupture possibles, pour ce personnage qui décidément restera controversé !

  • Théorie 1 : rupture d'habitus lors de l'entretien pour la convention de séparation

Elle restera fermée et ne reconnaîtra ni le sacrifice de la femme, ni les engagements ni les mérites de la professionnelle, ni le dévouement de la mère, ni la belle musulmane, elle restera fermée en son âme alors seule se dressera la lumière du voile, le drapeau pour cacher la servante de la maison de Mahomet aux yeux des visiteurs étrangers.

  • Théorie 2 : rupture d'habitus en apprenant le déménagement de la crèche

Ils partent la structure restera vide ils vont dans une autre ville juste à coté augmentant l'insulte les anciens locaux banis les habitants peuvent-ils faire seuls une autre crèche et quelle imposture de dire "seuls" la municipalité est-elle un juge éternel ou les enfants des variables négociables ou les femmes musulmanes doivent-elles porter La Mecque seules ?... de toutes ces questions, elle n'aura aucune réponse.

Karim

Raphaël joue Karim, notre intégriste de 6 heures du matin !

Qui l'attrape par derrière il ne le sait pas ; une pensée il s'imagine que c'est sa mère ; ou Florence, pourtant absente, qui l'attrape sera le repenti qui l'a trompé avec une chanson de tendresse.