Outils pour utilisateurs

Outils du site


art_urbain

Ceci est une ancienne révision du document !


Art Urbain

Bon 'Art urbain', street art… tarte à la crème !

Vite vite… Art urbain

Pas question ici de tout enregistrer, mais juste ce qui, pour une raison ou pour une autre, a un jour arraché un regard à mon esprit embrumé.

Fête place Joannes Merlat

Au début je devais participer en charriant des trucs, faire des permanences, tenir le bar… mais je n'ai rien fait, ahem. Alors, j'ai fait des photos, et un atelier d'écriture perso, hi ! hi !

C'était organisé, ai-je compris, par les assos La Laverie et l'École de l'oralité, et c'était .

Je ne suis pas sûr du tout d'avoir appliqué quoi que ce soit de l'exercice, mais je suis parti de là, et j'ai continué…

Bisou. bu bu bu Toc toc<br/> Juste le premier. djing.<br/> Faudrait qu'on se cale. Crrrc.<br/> J'entends beaucoup de blablabla<br/> Et pas beaucoup de bloum bloum ici

Vrouihim touc tic touc tac<br/> Chik doumo sa chik douam<br/> Souhi haha souhi haha<br/> Et, la Volvo, elle dérange !<br/> Et là, la Volvo, elle dérange !<br/> Là là là, la Volvo, si !<br/> Elle là, la Volvo faut la mettre là !<br/> Tout de suite ? Elle dérange ?<br/> Tout de suite ?<br/> Non. Mais bientôt.<br/> Non, non, mais non, mais non, pas tout de suite.

On va à la maison les loulous<br/> On attaque à 16h<br/> On reviendra bientôt.<br/> Ssshhh quelque chose de presque calme : des enfants lisent des bandes dessinnées. Sshhhhh. Frrrrr. Frrrrrr. Nnnnn nnnnn. Binhinbinhinjjjjj.

Entre, rien, sort, rien.<br/> Entre petit garçon. Casqué, rigolard, avec son super gros vélo.<br/> Entre femme. Pantalon noir, chignon "salade de fruits", chemise verte.<br/> Entre 3 femmes.<br/> Entre famille.<br/> Entrée, sortie, rien.<br/> Entre homme droit comme un i.<br/> Entre 3 femmes une grande une moyenne une petite.<br/> Sort une femme. Elle court.<br/>

Je voulais faire la balade urbaine mais ma fille dormait. Il y a des priorités. Sa vie est un mythorama. Alors j'ai attendu. J'étais Pénélope ? Oui, on va bien voir.

Djing djing djing<br/> Hé, ça tiens ? Hé c'est pas solide.<br/> klim klim klim<br/> Moi, je veux bien faire le clavier si tu veux.

</blockquote>

Le jeune accordéoniste

justeavanttoutjuste <blockquote> Le soleil projette une ombre de broderie sur les pavés et les escaliers, les terrasses, les massifs de fleurs. Un son dansant insiste dans les têtes : un jeune homme à peine visible dans le clair-obscur d'un feuillage joue d'un accordéon. Il joue comme si c'était son ventre de cigale. Sa sacoche posée devant. Personne aux tables des terrasses, seul un escalier descend s'asseoir. Un tram glisse en arrière sans bruit. Autour, maisons et ciel observent. Une femme élégante donne avec simplicité l’aumône au jeune accordéoniste. </blockquote> <html> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/kyjjt16eCfw" frameborder="0" allowfullscreen></iframe> </html>

Les cabanes de Nylso

cabanes nylso vue detail1.jpg|vignette|Détail d'extrait de //Cabanes// de Nylso] Nylso] est un artiste, dont j'ignorais totalement l'existence jusqu'à maintenant, qui est l'invité [http://le-mur-st-etienne.tumblr.com/ du Mur de Saint-Étienne ce mois d'août.

(oui : à Saint-Étienne, même les murs invitent des artistes).

On trouve de meilleurs photos que les miennes sur le site du Mur, ici] et [http://le-mur-st-etienne.tumblr.com/post/163900899287/collage-de-nylso-pour-le-mois-dao%C3%BBt-2017 là]. Et on trouve aussi [https://twitter.com/nylso3/status/894495192455290881 un twitt de Nylso himself sur l'événement.

distensionsdutemps <blockquote> Un trait. À coté, l'important est l'espace. Ce qui est blanc, quand la feuille est blanche, ce qui renvoie la lumière. Puis, à une distance qui joue avec la lumière un autre trait. Aller lentement, car sinon la lumière n'a pas le temps d'aller, de jouer dans les yeux. De prendre vos yeux et de les mettre à l'envers, de les remplacer par vos oreilles ou d'en mettre un dans votre bouche pour que vous gouttiez les couleurs comme elles sont bonnes. Aller encore lentement quand, trait à trait, la petite prairie commence à se dessiner. Voyez comme elle s'arrondit. Vous n'en croyez pas ce qui vous reste d'yeux : la feuille est plate mais la prairie se met à respirer. Continuez. Ne faiblissez pas. Sentez-vous libre, libre de respirer dans la prairie, mais soyez prudent à chaque trait, soyez lent et prudent. Mais ne soyez pas mou. Soyez vif sur chaque trait. Tracez net. Accélérez. Faites, aimez. Chaque trait, c'est quelque chose que vous aimez. Quelque chose ou quelqu'un. Peut être toujours la même personne, vous l'aimez autant de fois. Ou si c'est une personne différente à chaque fois, comportez-vous comme un salaud. Accélérez, jouissez de l'amour que votre amour vous donne. Et la feuille est belle. </blockquote> <gallery mode="packed"> Fichier:Mur cabanes nylso vue d'ensemble.jpg|Vue d'ensemble Fichier:Mur cabanes nylso notice.jpg|Notice (cliquez pour agrandir, comme pour les autres) Fichier:Mur cabanes nylso vue detail2.jpg|Autre détail Fichier:Mur cabanes nylso vue detail3.jpg|Autre détail </gallery>

JE SUIS CUISINIER

C'est un simple tag sur une des arcades du viaduc Carnot. SUIS CUISINIER.JPG|thumb|] inspirationlibre texte je suis je suis je suis.JPG|thumb|Le texte affiché à coté du tag] texte seul je suis je suis je suis.JPG|thumb|Le texte en gros] <blockquote> Je suis marcheur<br> Je suis demandeur<br> Je suis assis<br> Je suis milieu<br> Je suis conducteur<br> Je suis laveur<br> Je suis quoi<br> Je suis fameux<br> Je suis bas<br> </blockquote>

On vous gêne

vous gêne2.jpg|thumb|] On vous gêne y'a rien à faire c'est dans nos gênes.

inspirationlibre <blockquote> Et nous les aborigènes<br> Pas de bol<br> On veut pas aller à Carthagène<br> On veut l'oxygène<br> Explosant la gégène<br> Des hallucinogènes<br> Sans babas merdogènes<br> Oh maman vive les sex-symbols<br> Des gros seins érogènes<br> </blockquote>

Voir aussi

art_urbain.1558381776.txt.gz · Dernière modification: 2019/05/20 21:49 par rean