[[vegetal]]

Végétal

Ça gazouille mais sans oiseaux qu'est-ce donc ?

Un hiver, à Chartres.

Si j'étais matière, je serais attirée par le baroque. Mon essence inerte serait ensoleillée par les plis et courbures sans cesse reparcourues des motifs.

Je suis l'eau liquide, je passe du toit aux évacuations sans même toucher terre. Un tuyau vertical troue le toit et perce le sol et me condamne sans jugement à disparaître.

À la rencontre du trottoir et du tuyau éclate d'abord le vert, qui est le soleil. Il suinte de la rupture du tuyau vertical et du trottoir horizontal.

Je provoquerai un réjouissement, une liberté… un feuille morte se blottira contre moi, pour se souvenir des saisons passées et entendre les gazouillements des jeunes plantes.

Chartres

Petit bois à Montreynaud.

Un vent dans les arbres : frrr
Un peu plus fort : ffuu vvaa injin
Quelques cigales ou criquets : tritritri crcrcr quiquiqui tiditidi
Des moteurs un peu loin : gro poar shchon braim
Petit avion : grogrogrogrogro
Un bébé : ahoin
Un petit cri d'oiseau : cri
Petites feuilles poussées par le vent : tic tic tic glunk

Ce qui donne :
frr frr ffuu quiqui va va gro gro frr frr cri frrfrrfrr ingin shuchon frfr poar frr grogrogro ahoin tididi

Escalier du musée d'art et d'industrie

Les éclats de duvet crémeux s'élancent de terre. À leur base un magnétisme, un coup de pied. La pierre se soulève, emporte les tas de feuilles et d'entrelacements de verdure qui peinent à s'accrocher au balcon. Par derrière, au calme, on peut en faire le tour par un escalier. Quelques fleurs violettes embrassent le chaos d'émeraudes.

Attention la grosse vague !

7_ Passer dessous, lever la tête : ciel, nuage, robe, sang, abri ou feuillage, envoyés.
15_ Un singe se cache ; ses yeux traversent et ses mains concentrent l'élan.
28_ Les feuilles dialoguent entre elles, chacune dit un mot : paix ; palais ; salé ; ralé ; roulé ; soulé ; soulé ; roulé ; salé.
15_ Décors en feuillage plan 1, devant : table circulaire un vase dessus ; plan 2 : voix cachées ; plan 3 : vol de papillons ; plan 4, derrière : un homme se déplace très lentement, seule sa tête dépasse du feuillage et se découpe dans le ciel ; quelques fois le feuillage de ce plan 4 devient bleu.

Des oreillovents à Monterynaud

Au pays des milliers d'oreilles jaunes.
Sur le bord, plonger, pause. Ailleurs, en l'air. À coté, plus bas, pareil. Plonger, pause. Ailleurs, en l'air, pareil. Plonger, pause. Ailleurs. Tout est pareil, splendide, abondant, fruité, floral. Ailleurs dans l'air. Au suivant, à la suivante, plonger, pause. Une trajectoire éclair, suivant, pause. Fond jaune, ciel, fond jaune, ciel. Trajectoire vive, un saut d'éloignement, d'oubli, de genèse, d'un autre ; arrêt en l'air ; emport éclair ; un point en l'air ; un cran à coté, gauche, droite, haut, bas ; plongée. Le pareil : couleur, parfum, auréole, abri, foyer, nid, bien-être. Sortie vive, appui en l'air. Encore.

* Les inventions d'André.... sur le blog des Jardins Volpette.

Saint-Étienne

  • vegetal.txt
  • Dernière modification: 2019/07/06 08:34
  • par rean