Villes#1 Saint-Étienne Moreno#13

L’équipe de Villes# supportrice de foot !

img_20161113_141323

… c’est ponctuel… c’est juste pour faire notre chœur parlé, à la mi-temps.

img_20161113_154657

Le match de foot Montreynaud / Saint-Rambert à ce que j’ai compris, 13 novembre 2016

Nous n’avons même pas pu regarder tout le match : nous avions rendez-vous à l’école d’arabe pour aussi y présenter notre chœur.

Nous nous sommes retrouvés dans une salle de classe avec une quinzaine d’adolescents auxquels nous avons présenté notre petit spectacle. Nous faisons ça pour la cinquantième fois au moins à Montreynaud, mais quelle ne fut pas notre surprise d’apprendre que cette classe avait construit une forme presque similaire à la nôtre pour une de leur fête d’école !

Ils nous en ont montré une vidéo, nous étions ébahis : quatre jeunes lisaient un texte en public en clamant, de façon portée et posée (comme on fait nous) (ou comme on essaie). Un texte qui présente leur identité française par rapport à leur religion musulmane. Pour nous une très belle surprise.

La jeunesse en folie prend de plus en plus de place dans notre action théâtrale. Nous ne savons s’il s’agit de petits événements ponctuels ou si tout cela sera concrétisé dans le spectacle. On regarde, on observe, on tente, on réfléchit.

Ainsi, depuis quelques jours, ce sont des enfants qui tiennent, avec brio, les places de meneurs du chœur.

Aujourd’hui, ils nous ont inspirés la scénographie de « la construction et la destruction de la tour plein ciel« , un événement historique à Montreynaud. L’idée est toute bête : il s’agit de construire en kapla une tour, puis de la faire s’écrouler. On verra.

img_20161113_174120

Les comédiens de Villes# montrant aux enfants de Montreynaud comment faire s’écrouler artistiquement la tour plein ciel réalisée en Kapla.

Nous avons réalisé différentes options de construction et de destruction de cette tour. On verra.

img_20161113_174149

Chaque pose de planchette est âprement discutée avec le metteur en scène, assisté de son coordinateur, de l’expert urbaniste universitaire européen, l’éclairagiste, le designer artistique, le conseiller social participatif en appui, l’architecte scénique ouvert, l’expert en espaces signifiants, l’interprète des signes sérendipitiques significatifs, le producteur écologiste de décors de récupération modulaires, etc.

img_20161113_181219

Même la controverse se met à être déviée par les adolescents qui s’installent dans notre groupe de débat. Ils se mettent à faire les questions, alors que d’habitude c’est nous qui faisons les questions. C’est à l’envers. Le thème du soir étant « L‘avenir de Saint-Étienne », d’une certaine façon, ça se comprend. Mais quand même.

On verra.

À réfléchir. À laisser mûrir.

À demain.

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *